Berlin 2013 : Carnet festivalier – In the name of



Filed under : Ma vie est un festival

In the name of
Malgoska Szumowska
En compétition officielle

Cela commence comme un drame naturaliste violent et abrupt qui esquisse des pistes en apparence éculées : pédophilie, exclusion, crise de foi… Et puis sans qu’on ait eu le temps de le voir venir, le film prend un tout autre chemin. En effet, Malgoska Szumowska nous mène par toutes petites touches à son véritable sujet, à la fois brûlant et pudique, sensible et provocateur, traité avec autant de maîtrise que de subtilité, celui de l’homosexualité dans l’Eglise. Son prêtre amoureux, qui danse, ivre, avec une photo du pape, offre un portrait juste et sans concession de l’Eglise moderne et de ses contradictions. C’est drôle, grinçant, voire dérangeant, et même désespérant dans son plan final, qui dénonce la perpétuation d’une certaine hypocrisie. Pourtant la réalisatrice n’a pas son pareil pour filmer les corps nus, baignés d’eau, de sueur ou de lumière, et offrir une esthétique sensuelle et joyeuse à cette histoire d’amour impossible. In the name of pourrait tomber dans le drame ou la tragédie, mais il reste jusqu’au bout sur le fil, équilibriste brillant et bourré de charme.

 

Comments are closed.